Bonjour,

J'ai étudié le violon depuis mon enfance. Mes parents n'ayant pas les moyens de me payer des cours privés, j'ai étudié dans les conservatoires municipaux.

J'ai eu des expériences d'orchestre et de musique de chambre qui m'ont apporté beaucoup de pratique et de plaisir.

Mais je me suis rendu compte que j'étais davantage passionné par la technique, l'explication et la pédagogie que par l'interprétation.

Au fil du temps, une violoniste m'a fait rencontrer Mme Dominique Hoppenot, célèbre pédagogue du violon, spécialiste dans la "récupération" des violonistes en perdition.

Elle m'a appris à prendre plaisir à jouer d'un instrument et pas seulement à le travailler. Aussi et surtout l'improvisation. Ça a été pour moi une révélation, car l'improvisation était, à l'époque, une pratique interdite.

C'est ainsi que j'ai monté mon affaire : Au Violon à Gilles, sur les bases du plaisir de jouer, l'improvisation et surtout décloisonner la musique et enseigner l'instrument et le solfège en même temps.

Un bon nombre d'élèves ont abandonné la musique rien qu'à l'idée de faire du solfège. Combien de musiciens ont joué de la musique sans connaître le solfège ?

Au fil des années, j'ai découvert  d'autres instruments et j'ai pratiqué l'initiation au piano, au violoncelle et à la guitare et même à la viole de gambe.

J'aime mon métier. Mais les temps sont durs. Il est vrai que l'art lui-même est difficile. Mais j'aime la difficulté. Me remettre en question est pour moi un art de vivre.

Musicalement vôtre,
Au Violon à Gilles
Stanislas Boulbik
0688224016